Comment fonctionnent les grilles de salaires ?

0

A travail égal, salaire égal… Si ce principe d’équité oblige tout employeur à assurer la même rémunération aux collaborateurs qui effectuent un même travail ou un travail de valeur égale dans l’entreprise, l’instauration de grilles de salaires est-elle obligatoire ? Quelles sont les obligations en la matière ? Focus.

Qu’est-ce qu’une grille de salaires ?

Ce document interne à l’entreprise précise la rémunération minimum et maximum de chaque fonction exercée. Présenté sous la forme d’un tableau, cet outil établit les salaires à verser en fonction du poste occupé, des compétences détenues, de son statut (employé, agent de maîtrise, cadre…), du niveau d’études, du niveau de responsabilité, ou encore de l’ancienneté. Elle se compose à la fois de niveaux et de coefficients. Hors obligations conventionnelles, l’entreprise construit sa grille de salaires selon ses propres critères, tout en respectant bien entendu les minimums légaux.

Grille de salaires, mode d’emploi

Libre à l’entreprise de s’appuyer directement sur la grille de salaires de la convention collective à laquelle elle est rattachée, si celle-ci existe, ou de construire sa propre grille de salaires. Dans ce cas, sa réalisation est le fruit d’un travail minutieux et collectif. La direction générale, la direction des ressources humaines, les responsables opérationnels, mais aussi les représentants du personnel participent ainsi à l’élaboration de la grille de salaires. Leurs missions ? Etudier les niveaux de salaire pratiqués dans les entreprises d’activité et de taille comparables sur le marché du travail local, créer ou mettre à jour les fiches de poste de l’entreprise détaillant les missions et les responsabilités de chaque fonction ou encore déterminer les coefficients et niveaux de salaires à attribuer pour chacun des métiers. Afin de construire une grille de salaires cohérente et équitable, l’entreprise peut également comparer la moyenne des rémunérations versées sur son secteur et dans sa région avec les statistiques fournies par les cabinets de ressources humaines par exemple.

Un passage obligé ?

La grille de salaires ne fait pas partie des obligations légales. Rien n’oblige donc une entreprise à construire une grille de rémunérations. Mais à noter tout de même : si une grille de salaires est prévue dans la convention collective dont relève l’entreprise, alors celle-ci ne peut rémunérer ses collaborateurs en deçà du salaire minimum conventionnel. En cas de manquement à cette obligation, les collaborateurs sont ainsi en droit d’exiger la régularisation de leur salaire.
Bien entendu, une grille de salaires est réalisée à titre indicatif et un employeur peut, s’il le souhaite, verser un salaire supérieur au coefficient donné. Quant au collaborateur, rien ne l’empêche de son côté de tenter de négocier un salaire supérieur à celui proposé par la grille de rémunération de l’entreprise. Qui ne tente rien, n’a rien !

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.