Augmentation des salaires : quel est le rôle du manager ?

0

Si l’argent ne fait pas le bonheur, il y contribue… Pour 50 % des Français, la rémunération est ainsi la première source de motivation au travail. Qui au sein de l’entreprise fait la pluie et le beau temps en matière d’augmentation ? Focus.

Qui décide des augmentations de salaires ?

Si les managers sont bien entendu responsables de l’évaluation des performances de chaque membre de leurs équipes, ils ne décident pas directement des bénéficiaires ni du montant des augmentations individuelles ou des primes. Chaque manager est ainsi invité à soumettre des propositions d’augmentation pour les collaborateurs de son choix, dans le cadre d’un budget qui lui est alloué. L’arbitrage final se fait ensuite au niveau du comité de direction.

Comment répartir les augmentations de salaires ?

En vertu du principe d’égalité de traitement, la cohérence est de mise en matière de politique salariale. L’attribution d’augmentations ou de primes ne peut se faire à la tête du collaborateur. Ainsi, le refus d’augmenter un collaborateur, par rapport à ses collègues qui eux ont été augmentés, doit être justifié par l’existence d’éléments objectifs argumentant cette différence de rémunération.

Comment gérer les insatisfactions ?

Lorsque la proposition d’augmentation d’un membre de l’équipe n’est pas entérinée par la direction, l’annonce de la mauvaise nouvelle relève malgré tout du manager. Afin d’anticiper la déception du collaborateur et sa perte de motivation, il est essentiel que le manager soit au fait de la politique de rémunération de l’entreprise et en capacité d’expliquer ce qui la guide. Autre possibilité : lui soumettre d’autres leviers de motivation, tels qu’un plan de formation par exemple.

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.