En couple avec un collègue, comment gérer la situation face à votre employeur ?

0

Le lieu de travail s’avère être l’un des premiers lieux de rencontre pour les Français. Être en couple avec l’un de vos collègues n’a donc rien d’extraordinaire en entreprise. Mais, comment votre employeur peut-il réagir ? A-t-il le droit de vous le reprocher ? Ou de vous demander de faire un choix ? Voici ce que vous devez savoir sur vos droits pour bien vivre la situation.

L’entreprise réunit généralement des personnes ayant des points communs, tels que les études et les centres d’intérêts. Facile donc d’y trouver l’âme-sœur ! Certains psychologues du travail et coachs estiment que le lieu de travail serait aphrodisiaque et contribuerait à former 20 % des couples mariés. Malgré cet état de fait, la vie de couple ne relève aucunement de l’entreprise.

Ce que dit la loi

Les lois Auroux, promulguées en 1982, protègent la liberté des travailleurs et interdit toute forme de discrimination. Elles stipulent qu’un employeur ne peut pas interdire à un salarié d’avoir une aventure, ni de le muter ou encore de le licencier pour cette raison.

Aussi, le contrat de travail ne peut pas comporter de clause interdisant toute relation amoureuse sur le lieu de travail, ni de clause de célibat. Une telle clause serait alors considérée comme portant atteinte à la liberté du travailleur. Le règlement intérieur de l’entreprise ne peut pas non plus inclure de règle de cette sorte.

Savoir rester discret

Au regard de la loi, votre employeur n’est donc pas en droit de vous reprocher d’être en couple avec l’un de vos collègues et il ne peut pas vous demander de faire un choix. Toutefois, vous devez faire en sorte de respecter une distance entre vie privée et vie professionnelle. Il vous appartient donc de garder pour vous toute démonstration de sentiment, tout comme les disputes et scènes de ménage. Autant de comportements qui pourraient causer un trouble objectif à la vie de l’entreprise. Dans ce cas, l’employeur peut intervenir pour vous recadrer et même prévoir des sanctions disciplinaires.

Absence de discrimination

La relation amoureuse ne doit pas faire l’objet de discrimination. Si l’employeur décide ou non d’attribuer une promotion, il doit uniquement s’appuyer sur les compétences professionnelles des salariés en couple et non sur l’existence de la relation. Il en va de même si la personne décideuse est l’un des membres du couple. Seules les considérations objectives peuvent être prises en compte pour l’octroi d’une promotion ou d’une augmentation de salaire par exemple.

De la séduction au harcèlement

Qu’en est-il de la séduction ? Elle est tolérée au sein de l’entreprise, tant qu’elle ne s’avère pas  insistante, répétitive et pressante. Vous pouvez donc inviter l’élu(e) de votre cœur à un dîner ou lui déclarer votre flamme. Ceci dans certaines limites : l’article 1153-1 du Code du travail indique en effet que «les agissements de toute personne dans le but d’obtenir des faveurs de nature sexuelle à son profit ou au profit d’un tiers sont interdits».

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.