Gagnez moins et soyez enfin heureux !

0

Soyons francs et osons regarder la vérité en face, en nous posant la question qui tue : « Êtes-vous vraiment heureux au travail ? » Nous connaissons tous la réponse…
Comment cela se fait-il ? Eh bien, il se trouve que votre salaire (et le temps que vous consacrez à le gagner) vous pourrit la vie, et j’en veux pour preuve le fait que… vous gagneriez à gagner moins !

Explication.

par Olivier Schmouker

Olivier Schmouker

Au travail, nous devons jongler avec deux ressources essentielles : le temps et l’argent. Le hic ? C’est que nous peinons à harmoniser les deux : par exemple, qui n’a pas un ami qui travaille 60 heures par semaine dans l’espoir de décrocher une promotion ou une prime et qui, du même coup, n’a pas de vie de famille, ne fait pas de sport, ne prend presque jamais de vacances ?

La solution ? Elle se trouve en grande partie, je pense, dans la récente étude intitulée Time, money, and happiness , qui a mis au jour quatre méthodes inusitées pour gérer notre temps et notre argent dans l’optique d’en dégager un vrai bien-être :

1. Donnez votre argent (c’est très sérieux !)

Il se trouve que donner rend heureux, comme l’a montré l’expérience dite « du billet de 5 $ » : les personnes à qui l’on donne 5 $ pour le dépenser immédiatement sont plus heureuses lorsqu’elles s’en servent pour faire un cadeau à autrui que lorsqu’elles s’offrent elles-mêmes quelque chose avec. À noter qu’une dépense prosociale permet l’entrée dans un cercle vertueux, en ce sens que quelqu’un d’heureux a plus tendance à effectuer une dépense prosociale.

2. Offrez-vous des souvenirs.

Un week-end à Rome en amoureux, ou encore un premier saut en parachute… Ce genre de dépense laisse un souvenir impérissable, et surtout, procure un bonheur fou. Nettement plus que l’achat d’un costume griffé, ou encore d’un nouvel ordinateur. D’où l’intérêt d’effectuer des dépenses permettant de vivre pleinement l’instant présent.

3. Passez plus de temps avec les autres.

Il n’y a rien de mieux que de donner son temps à autrui pour ressentir un bien-être aussi agréable que durable. Pourquoi ? Parce que cela nous procure le sentiment d’être utile ainsi que la reconnaissance des autres.

4. Faites et partagez.

Le temps consacré à «faire» quelque chose de nos mains – « monter (avec succès) un meuble Ikea, confectionner une grenouille en origami, assembler des Lego avec ses enfants » – nous comble. Et ce, surtout si le fruit de notre travail est ensuite partagé avec autrui.

C’est clair, pour être heureux, il convient de donner temps comme argent. Et donc, de s’arranger pour gagner moins puisque cela nous donne l’occasion d’améliorer notre «bien-vivre» (ex. : accompagner notre conjointe au spa au lieu de lui conseiller d’y aller avec sa meilleure amie, ou encore offrir le cadeau de ses rêves à notre grand-mère, sans compter à la dépense).

En passant, Jean de La Fontaine a dit dans La Poule aux oeufs d’or : « L’avarice perd tout en voulant tout gagner ».

Le coup de cœur d’Olivier Schmouker
10 considérations sur le temps» (Gallimard, 2000), de Bodil Jönsson

Olivier_SchmoukerOlivier Schmouker

Olivier Schmouker est chroniqueur et blogueur au journal économique québécois Les Affaires. Il est aussi conférencier et auteur du best-seller «11 choses que Mark Zuckerberg fait autrement» (exclusivement sur Amazon), numéro 1 des ventes sur Amazon au Canada en 2016 dans la catégorie Livres d’affaires en français. Durant quatre années, il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence en management au Québec.

Son blogue «En Tête»
http://www.lesaffaires.com/blogues/olivier-schmouker

Son groupe Facebook
https://www.facebook.com/LeCercleduManagement

Son compte Twitter
@OSchmouker

 

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.