Le Syndic de la guilde des drapiers (Rembrandt)

0

La National Gallery de Londres consacre actuellement une exposition aux œuvres réalisées par Rembrandt (né en 1606) dans ses dernières années, c’est-à-dire de 1650 à sa mort en 1669. Comme le Telegraph, je dis aux lecteurs «You must see this show» !

Le Syndic de la guilde des drapiers

Rembrandt-Syndic-de-la-guilde-des-drapiers-(Rijksmuseum---Amsterdam)-(1)

Le Syndic de la guilde des drapiers, merveilleux tableau achevé en 1662  représente six personnages habillés de noir avec chapeaux et fraises. Ces hommes (eh oui, il n’y a que des hommes) vérifient des comptes.

Ce tableau illustre à merveille notre sujet et ce à plusieurs niveaux : d’abord, l’absence de femme(s) montre le chemin parcouru entre le 17e siècle et la loi de 2014 qui imposera 40% de femmes dans les conseils d’administration.

Plus sérieusement, ce tableau illustre la diversité et l’apaisement. Ces hommes sont divers et il se dégage du tableau un sentiment de sérénité, d’apaisement et même d’unité puisqu’il n’est pas possible de dire qui est le chef.

Le livre consulté et qui ne suscite aucune inquiétude chez les personnages, illustre les règles qu’ils se donnent pour leur aventure commune.

La bourse posée sur la table rappelle que l’entreprise collective a pour objectif la production de richesses qui permet la rétribution des efforts de chacun.
Tous ces personnages regardent dans la même direction, toujours l’aventure commune.

Enfin un des côtés de la table est vide et indique que le groupe n’est pas fermé, qu’il est destiné s’ouvrir à toute personne quelle qu’elle soit, avec ses différences, pour peu que cette personne accepte les règles communes…

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.