Les services aux entreprises et les filières industrielles d’excellence portent l’emploi cadre en Paca

0

Transition énergétique, risque et sécurité, dispositifs médicaux, construction aéronautique et navale, économie numérique… A l’instar de la diversité des pôles de compétitivité qui couvrent son territoire, dix au total, la Région PACA s’appuie sur de diverses filières pour bâtir sa stratégie de développement.
Et assurer ainsi les emplois de demain…

Eurobiomed, Pôle Mer, Terralia, Capenergies ou encore le Cluster Safe, la région de Provence-Alpes-Côte d’Azur profite de spécificités fortes réparties sur l’ensemble de son territoire auxquelles s’ajoutent des domaines plus traditionnels comme le transport, la logistique et le tourisme. Avec 7 % des cadres du privé, la Région PACA occupe le 4ème rang des 13 nouvelles régions en volume de cadres. Les villes de Marseille-Aubagne, Aix-en-Provence, Cannes-Antibes et Nice en concentrent plus de sept sur dix à elles seules.

Secteurs porteurs

Parmi les secteurs d’excellence figure la filière aéronautique et spatiale. Elle se concentre aussi bien dans les Bouches-du-Rhône à Marignane où sont installés plusieurs poids lourds comme Airbus Helicopters, Daher ou Dassault. La base aérienne d’Istres compte pour sa part un centre d’essais en vol alors que Thalès Alenia Space est présent dans les Alpes Maritimes.

Sylvie Puget

Sylvie Puget

Ces grands donneurs d’ordre drainent de l’activité pour de nombreux sous-traitants, à leur tour pourvoyeurs d’emplois » indique Sylvie Puget, chargée de mission veille économique pour la direction générale de la CCI.

Autre secteur d’envergure, le transport et la logistique dans les Bouches-du-Rhône avec la zone industrielle de Fos-sur-Mer, le transport maritime au Port de Marseille ou encore la zone d’activités logistique de Saint-Martin-de-Crau en Pays d’Arles. Sur place, de nombreuses entreprises ont implanté leur base. D’autre part, si la fabrication de produits électroniques reste un pilier de l’activité à Aix-en-Provence avec des acteurs comme STMicroélectronics ou Atmel, les technologies de l’information et de la communication en PACA représentent plus largement 5 000 établissements pour 41 000 emplois. Enfin, le tourisme, filière qui emploie 120 000 salariés, soit 7,5 % de l’emploi total régional, complète le tableau.

Profils recherchés

Parmi les opportunités d’emploi, la majorité des embauches de profils cadre s’effectueront sur des profils en ingénierie, R&D, informatique, télécom, responsables logistique ou commerciaux. D’après l’Apec, les offres sont ainsi deux fois plus fortes dans les services de la Région que partout ailleurs.

L’économie numérique et ses quatre territoires labellisés : Aix-Marseille French Tech, French Tech Côte d’Azur à Nice, Sophia Antipolis, Cannes et Grasse, Avignon French Tech ainsi que Toulon Ruche Digitale représentent également de réelles perspectives au sein de start-ups tournées vers l’innovation et le développement durable » ajoute Sylvie Puget.

Développeurs et autres responsables projet informatique y ont la cote. Un constat qui s’applique aussi au conseil et aux prestations de services IT grâce à la présence d’acteurs de premier plan (Amadeus, Oracle, Gemalto…) au technopole de Sophia Antipolis ou dans le bassin niçois.

Projets à venir

Le projet Henri-Fabre regroupe des industriels de toutes tailles dans quatre filières majeures : aéronautique, énergie, médical et naval. Il aura pour ambition de répondre aux besoins des entreprises de ces domaines dans un futur proche et promet 7 000 emplois à l’horizon 2020 sur des profils très recherchés.

Autre source intarissable d’emploi, le projet international de réacteur Iter à Cadarache autour duquel se créé une véritable économie. Ingénierie de pointe en bureau d’études, professionnels du bâtiment sur les chantiers…

Des entreprises de tous les secteurs ont répondu aux différents appels d’offres ainsi que de nombreux sous-traitants » confirme Sylvie Puget.

Enfin, la construction de centres commerciaux à Marseille comme celui du Prado et ses 50 magasins, dont l’ouverture est attendue pour fin 2017, devrait alimenter les besoins en recrutement dès les prochains mois.

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.