Billets blogueurs

Régulièrement nous invitons des blogueurs à s’exprimer sur les sujets RH qui font l’actualité. Entre coups de coeurs et coups de gueules, retrouvez toutes leurs analyses.
Vous animez un blog emploi et souhaitez participer à notre newsletter ? N’hésitez pas à nous contacter

Recrutement : le boom des classements et labels en tout genre !

Depuis plusieurs années, le concept de « marque employeur » explose. Les grandes entreprises et, heureusement dorénavant de moins grandes, s’intéressent à cet enjeu de réputations externe et interne.

Conséquence immédiate : de nombreux classements et labels divers et variés surfant autour de ce concept sont apparus.

Rien n’a changé mais tout a évolué en matière de recrutement

Pour être recruté, il faut encore aujourd’hui envoyer un CV, avoir un profil en adéquation avec la recherche et passer des entretiens. Dans la théorie rien n’a changé au cours des dernières années en matière de recrutement… Et pourtant…,

de nouveaux moyens et lieux sont venus perturber cet équilibre où un candidat, surgi de nulle part, peut se propulser et arriver à coiffer sur le poteau n’importe qui pour décrocher ce fameux job tant désiré !

Nous nous sommes tant aimés…

Tous les ans, les réseaux sociaux s’agitent, s’amusent et s’enflamment au dépend de l’opération « j’aime ma boîte ». C’est à qui détournera le plus ou le mieux cette opération de communication et la rendra la plus ridicule possible, lui assurant par voie de conséquence présence et résonnance.

Mais derrière ce déferlement d’humour, plus ou moins potache, que retenir de tout cela ?

« Chérie, on part en expatriation ! »

Ton homme vient de franchir la porte en s’exclamant « Chérie, on me propose de partir en expatriation ! ». « Très bien ! » réponds-tu avec un grand sourire.

Mais à l’intérieur, c’est le branle-bas de combat…

Cinq idées pour recruter comme en 2020

A peine le recrutement devient-il social, mobile et prédictif que déjà, de nouvelles mutations frappent à la porte. Le recrutement dit intelligent se prénommera “immersif”, “prescriptif”, “neuro-scientifique” ou encore “contextuel”. D’ici quatre ans, nous utiliserons sûrement davantage les objets connectés, la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle.

Tout le monde a t-il du talent ?


Aedé, la muse du chant, étant la fille de Zeus, tout chanteur est en droit de se proclamer de la lignée du Dieu des Dieux… Quant à ceux, comme votre serviteur, qui ont des voix de casseroles, ils sont condamnés à ramper sur terre,  humains, trop humains.

Attention, votre salaire est toxique !

Soyons francs, gagner de l’argent, c’est agréable. Et en gagner beaucoup, ça l’est davantage. Si bien que personne n’a l’idée de refuser une petite prime lorsqu’elle se présente, et encore moins une hausse de salaire à la suite, par exemple, d’une promotion.

Mais voilà, avons-nous la moindre idée des conséquences qu’entraînent de telles variations de rémunération, sur nous comme sur l’équipe dans laquelle nous évoluons ?

Liberté, flexibilité, télétravail, what else ?

Lorsqu’à 22 ans, je me suis fait débaucher pour la première fois, mon père au téléphone m’a félicité en espérant que “la prochaine fois ça sera Renault ou France Télécom”. Et ce fut le même son de cloche, lorsqu’un an plus tard, j’ai encore changé de société. Renault ou France Télécom.

Voilà les idéaux que nous ont donnés nos parents. Pourquoi ?

Oublier de recharger ses batteries, c’est risquer le burn-in !

L’expression « burn-out » est entrée dans le langage courant. Nous avons tous un exemple de personne en « burn-out » et nous savons quand nous sommes ou avons été épuisés.

Pourtant, la phase qu’il serait important d’identifier, c’est la phase précédent le burn out : le « burn-in ».

Digitalisation et management : qui transforme qui ?

La digitalisation est un des mots magiques du moment : il suffirait presque de l’accoler à son offre de services ou à son CV pour se voir auréolé de succès.

Mais est-ce ainsi que ses acteurs bien humains le vivent ? Comment la digitalisation change-t-elle les relations humaines entre collaborateurs, et en particulier le mode de management qui les lie ? Est-ce une transformation inéluctable à subir, ou un levier de management sur lequel on peut agir ?