VAE, mode d’emploi

0

La Validation des Acquis de l’Expérience, ou VAE, peut apporter un nouveau souffle à votre parcours professionnel. Elle peut notamment s’avérer très utile pour les profils moins diplômés cherchant à valoriser leur(s) expérience(s). A qui s’adresse exactement la VAE, comment en bénéficier et quels sont vos droits ? Focus sur ce dispositif…

Qu’est ce que la VAE ?

La Validation des Acquis de l’Expérience permet de faire reconnaître son expérience professionnelle afin d’obtenir un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle.

A qui s’adresse-t-elle ?

Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée, exercée de manière continue ou non, peut prétendre à la VAE.

Quelles sont les activités éligibles ?

Les activités professionnelles salariées, non salariées, bénévoles ou de volontariat, les activités exercées par une personne inscrite sur la liste des sportifs de haut niveau (article L. 221-2 du Code du sport), les responsables syndicaux et les élus locaux sont prises en compte pour la VAE. A noter également que les activités réalisées en formation initiale ou continue peuvent l’être aussi : stage, préparation opérationnelle à l’emploi (POE), contrat de professionnalisation ou d’apprentissage, contrat unique d’insertion…

Comment en bénéficier ?

Avant de vous lancer, vérifiez préalablement que la certification visée, qui pourra être un diplôme, un titre ou un certificat de formation professionnelle, soit bien inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Contactez un Centre de conseil sur la validation des acquis de l’expérience au sein duquel un conseiller pourra vous aider à analyser la pertinence de votre dossier, vous expliquer les démarches, vous accompagner dans le choix des certifications, sans oublier vous informer des possibilités de financement.

Quelles sont les démarches ?

Téléchargez une demande de recevabilité à la Validation des acquis de l’expérience sur www.vae.gouv.fr et adressez-la, accompagnée des documents justificatifs des expériences acquises, des formations suivies et des diplômes obtenus précédemment, à l’organisme qui délivre la certification.

Attention, vous ne pouvez déposer qu’une seule demande par certification et jusqu’à trois demandes pour des certifications différentes, au cours de la même année civile. Une fois, votre recevabilité acquise, vous devrez constituer un dossier de validation, qui décrira précisément votre expérience, vos compétences mobilisées et le contexte dans lequel les activités ont été exercées. Vous serez ensuite convoqué à passer un entretien devant un jury dans les 12 mois suivant l’acceptation du dossier.

Quels sont les droits ?

Demandez à bénéficier d’un congé VAE pour participer aux épreuves de validation. La durée de ce congé est de 24 heures consécutives ou non, par validation. La demande doit être faite 60 jours avant. La prise en charge des frais inhérents à la VAE est éligible au titre des fonds de la formation professionnelle continue (plan de formation, compte personnel de formation et période de professionnalisation) et correspond à la rémunération du salarié pendant son congé de VAE, et aux frais de transport, de repas et d’hébergement.

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.