3 conseils pour négocier son salaire quand on est timide

0

Si aborder la question du salaire en entretien n’est jamais une partie de plaisir, elle peut rapidement apparaître insurmontable lorsque l’on manque de confiance en soi. Zoom sur les bonnes pratiques pour réussir sa négociation.

1. Trouvez le moment opportun

Une demande d’augmentation ne peut se faire au détour d’un couloir ! Sollicitez un rendez-vous avec votre responsable suffisamment en amont de la clôture des budgets. Une évolution, un changement de poste, la réussite d’un projet ou encore une charge de travail supplémentaire sont souvent les moments les plus adaptés pour négocier une augmentation.

2. Adressez-vous au bon interlocuteur

Avant de débuter votre négociation, une question cruciale s’impose : qui au sein de l’entreprise peut déclencher une augmentation ? Votre N+2 ? Les ressources humaines ? Dans tous les cas, commencez par solliciter une entrevue avec votre manager. Même s’il n’est pas le décisionnaire final, c’est lui qui pourra argumenter en votre faveur auprès des décideurs.

3. Préparez-vous

Véritable exercice de style, demander une augmentation ne s’improvise pas ! Commencez par évaluer de manière objective la valeur ajoutée que vous apportez à l’entreprise. Les émotions ne doivent pas prendre part à la discussion. Cette prise de recul vous permettra ainsi d’asseoir votre demande sur du concret. Listez par exemple vos différentes réalisations menées au cours des dernières années, vos initiatives, vos responsabilités et vos compétences acquises.

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.