Changer d’entreprise, le seul moyen de se faire augmenter ?

0

Vous n’arrivez pas à négocier votre salaire à la hausse auprès de votre employeur ? Peut-être est-il temps d’aller voir ailleurs.

Difficultés économiques, préoccupations égalitaires ou tout simplement politique salariale figée, il peut arriver que malgré vos mérites, il vous soit impossible d’obtenir une augmentation dans votre entreprise et que rejoindre un groupe en meilleur santé ou tout simplement plus ouvert à la négociation soit la seule solution.

Mais attention : une telle stratégie est plus payante lorsque la démarche ne vient pas de vous. En effet, si vous êtes approché par un chasseur de tête, vous vous retrouvez en position de force. L’employeur qui cherche à vous débaucher en est conscient et vous offrira généralement d’emblée 10 à 15 % de plus que ce que vous percevez à votre poste actuel. À vous de tirer parti de la situation en faisant monter les enchères : avec un profil hyperspécialisé (actuaire, chef de projet en SSII, ingénieur recherche et développement…), vous pouvez aller jusqu’à tenter de doubler cette proposition.

Si votre profil n’est pas aussi recherché, vous allez devoir prendre les choses en main et postuler de votre côté. L’augmentation espérée sera alors plus modeste, allant rarement au-delà de 10 %. La plupart du temps, elle s’approche plus de 5 %. À vous de voir si le jeu en vaut la chandelle : si vous quittez votre poste pour un emploi moins intéressant et plus difficile, une hausse de salaire trop modeste n’est peut-être pas une motivation suffisante. Notez tout de même que d’après une étude menée l’an dernier par l’APEC, près des deux tiers des cadres qui quittent leur entreprise constatent une augmentation salariale intéressante.

Et vous, avez-vous envisagé de quitter votre entreprise pour gagner plus ?

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.