Comment puis-je financer mon bilan de compétences ?

0

Très encadré par la loi, le bilan de compétences est présenté par les spécialistes comme l’outil de la reconversion professionnelle. Comment en bénéficier ? Comment le financer ? Voici les points clés à connaître pour entamer votre démarche.

Vous voulez faire le point sur votre parcours et vos compétences, identifier de nouvelles possibilités d’évolution.
Vous traversez une période difficile et souhaitez retrouver un nouveau souffle.
Votre environnement professionnel change et vous vous demandez si vous ne devriez pas acquérir de nouveaux savoirs.

Dans tous ces cas de figure, vous pouvez entreprendre une démarche de bilan de compétences.

Ce protocole d’évaluation, conduit par un consultant spécialisé, se déroule en trois phases d’entretiens.

Exigeant un fort investissement personnel, un bilan de compétences dure au maximum 24 heures réparties sur plusieurs semaines lorsqu’il est entrepris dans la cadre d’un congé de bilan de compétences.
Son coût varie généralement entre 1 200 et 3 000 €.

Pour obtenir le financement de votre bilan de compétences, vous devez justifier de cinq années d’activité salariée, dont 12 mois dans votre dernière entreprise, si vous exercez en CDI.
Si vous êtes en CDD, vous devez avoir à votre actif 24 mois d’activité au cours des cinq dernières années dont 4 mois dans les 12 derniers mois.

Quel financement possible ?

Votre bilan de compétences peut être financé par le biais du plan de formation de l’entreprise. Dans ce cas, l’initiative revient le plus souvent à l’employeur qui prend en charge l’ensemble des frais, mais sans votre consentement, pas de démarche possible.

Vous pouvez également utiliser vos heures de DIF. Mais attention, il est important de savoir que 24 heures acquises au titre du DIF ne suffisent pas à prendre en charge 24 heures de bilan.

Les heures de DIF, plafonnées à 120, permettant seulement de bénéficier d’un budget total de 1 098 € (120 heures x 9,15 € de l’heure).
Si votre employeur accepte votre DIF dans le cadre d’un bilan de compétences, c’est lui qui apportera le complément nécessaire via son plan de formation.

Dernière option, le congé de bilan de compétences. A vous de faire la demande de financement directement auprès de l’Organisme Paritaire Collecteur agréé au titre du CIF auquel cotise votre entreprise.

Pour le réaliser sur votre temps de travail, il vous faudra obtenir une autorisation d’absence de votre employeur. Si vous choisissez de l’effectuer hors de vos heures de travail, vous n’avez pas à informer votre entreprise de votre démarche.

Sachez que face aux nombreuses demandes de congés de bilan de compétences, la plupart des OPACIF ont établi des listes de publics prioritaires.

En Ile-de-France par exemple, les plus de 40 ans, les personnes n’ayant jamais bénéficié d’un CIF ou encore celles dont la démarche s’inscrit dans le cadre d’un projet de reconversion professionnelle, ont plus de chance de voir leur demande aboutir.

Quelques conseils pour votre démarche

Avant d’entamer toute demande de financement, commencez par vous rapprocher d’un centre de bilan de compétences agréé par l’OPACIF dont vous dépendez. Ce dernier pourra vous aider à faire le point sur vos possibilités et sur la manière de présenter votre demande à votre employeur.

Prenez aussi le temps de déterminer la sensibilité de votre entreprise en matière de développement personnel. Vous pouvez échanger avec des collègues ou encore demander conseil à votre responsable sur la pertinence d’un bilan de compétences.

Pour présenter votre démarche, pensez par exemple à vous servir des axes de progrès que vous aurez identifiés lors de votre entretien annuel.
Cherchez en quoi votre bilan vous permettra de contribuer davantage aux enjeux de votre entreprise.

Si vous souhaitez faire le point pour savoir où vous en êtes, vous pouvez mettre en avant le fait que ce bilan vous aidera à progresser dans votre poste, à mieux cerner quel projet de formation entreprendre, ou encore que mieux vous connaître vous permettra de contribuer plus efficacement aux objectifs de votre structure.

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.