Le coup de cœur de Marie-Pierre Fleury

0

Le robot social n’est que le reflet de l’homme moderne

Véronique Aubergé

Véronique Aubergé est chercheuse au CNRS/INSHS et directrice de la Chaire industrielle d’excellence Robo’ethics de la Fondation Grenoble INP. J’ai découvert ses travaux et ses réflexions au sujet de la robotique d’interaction sociale, suite à un article paru dans The Conversation. La robotique est un des domaines que je suis depuis plusieurs années au regard de leurs impacts sur le travail humain, les organisations et les personnes.

Elle a développé une méthode expérimentale qui, appliquée au robot social, le place comme un instrument d’observation et de validation des comportements humains. Elle propose une théorie cognitive de la représentation de soi et de l’autre qui inscrit l’interaction humaine dans une dynamique évolutive de la relation et de l’attachement ce qu’elle appelle la glu socio-affective.

Des softskills à la glu socio-affective, il y a un pas que je vous invite à franchir.

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.