How I met my job – Episode 6

0

Rappel de l’épisode précédent

1er entretien J-1 : rester zen, rester zen, rester zen !

Après la coupure de batterie, Laura a réussi à rappeler le chargé de recrutement Expectra. Un entretien est prévu mardi matin à l’agence. Conseils avisés, méthode Coué, méditation… cela suffira-t-il à Laura pour arriver sereine à son rendez-vous ?

 

Mesdames et Messieurs, suite à un incident technique, le trafic est perturbé sur la ligne. Nous allons devoir rester immobilisés entre deux stations quelques instants. Je vous tiens informés dès que le trafic reprendra. Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour la gêne occasionnée. Merci de votre compréhension ».

Ah ben c’est le pompon ! Heureusement, mon véritable rendez-vous à l’agence Expectra n’est prévu que demain matin. Un repérage des lieux s’imposait. Je me rends bien compte qu’il n’était pas inutile. Je ne veux rien laisser au hasard. Je dois absolument faire redescendre la pression d’un cran. Ce sera mon tout premier entretien depuis le début de mes recherches.

Note pour moi-même : me laisser 30 minutes de marge de manœuvre au cas où il y aurait des perturbations dans les transports en commun. Le taux de probabilité pour qu’un incident se reproduise demain à la même heure doit être faible mais bon, on ne sait jamais, sur un malentendu …

De retour chez moi, Nico m’attend pour déjeuner. Au menu : « soupe à l’angoisse, stress à la béchamel et flan à la grimace ».

Nico : « Oh toi, tu n’es pas dans ton assiette. Tu t’inquiètes pour ton rendez-vous de demain.

Tu sais, le recruteur n’est pas là pour te tendre un piège. Il va chercher à savoir qui tu es, détailler ton parcours professionnel. Il a juste besoin de connaître tes motivations et vérifier que ton profil correspond bien aux attentes de son client. Tu t’es préparée ? »

Moi, complètement à côté, comme d’hab : « Justement j’hésite. Mini-short et collants opaques assortis à mon chemisier rouge préféré, ou pantalon noir et haut en soie beige ? »

Nico : « Ma Crazy’Lo ! Je voulais dire : t’es-tu renseignée sur l’entreprise et le poste à pourvoir, afin de poser les bonnes questions pour montrer ton intérêt ? »

Moi : « Oui, je sais, j’avais bien compris. Cela fait 2 jours que je m’y prépare. »

 J’ai fait des recherches sur la boite en question mais je n’ai rien trouvé de transcendant qui me permette de poser une question super pertinente pour surprendre le recruteur.

Sinon, j’ai rangé dans le tiroir gauche de mon cerveau toutes les étapes de mon CV et j’ai vérifié que j’arrivais bien à l’ouvrir quelle que soit l’heure de la journée. En plus, je me suis concocté un savant cocktail de qualités et de défauts, je ne te raconte pas ! Il va tomber raide dingue et il va se dire, c’est ELLE … »

Laura 6-01

Nico : « Super, et c’est quoi ton fameux cocktail ? »

Moi : « … non je ne peux pas, je réserve ça pour mon entretien de demain. Je veux mettre toutes les chances de mon côté. »

Nico : « Ok ! Et bien si tu penses être prête, n’oublie pas de prendre le temps de te relaxer ! Ah et pour ta tenue, l’option 2 est plus appropriée, même si je te préfère en option 1 … ! »

Musique tibétaine, quelques bougies pour tamiser l’ambiance… Avant d’aller me coucher, je prends quelques instants pour méditer, évacuer tout ce stress et ouvrir mes chakras.

Mais ma nuit est agitée… Dans mon rêve, mon CV fait 3 km, je suis minuscule, assise sur une immense chaise haute, ma tête dépassant à peine le haut de la table et le recruteur, de taille normale, est assis complètement à l’opposé, 10 mètres plus loin …

Mon débit de parole reste bloqué sur la 5ème vitesse pour dérouler en boucle mon parcours professionnel et je ne saisis aucune des questions qui m’arrivent tel un écho étouffé !

Bref, le cauchemar ! Quand le réveil sonne, je me lève avec le sentiment d’avoir une chape de plomb sur la tête, un mal de cheveux après une nuit bien arrosée.

En 2 temps, 3 mouvements, je plonge sous la douche presque froide, histoire de me remettre les idées bien au clair. Résultat des courses, j’ai juste ré ouvert les vannes du stress, du doute et des « et si…? ». « Et s’il me pose une question piège et que je n’ai pas la réponse ? Et si … ? Et si … ? Et si … ? ».

Mon CV ! Purée ! J’ai oublié de l’imprimer ! Mais quelle tête en l’air ! Vite vite, impriiiiiime satanée machine !!! Bourrage papier ! Quoi ? Bourrage papier ?! Nnnnnaaann mais c’est pas vrai. P… de B… de M… mais c’est pas vrai ! J’ai la scoumoune, c’est la poisse, c’est pas possssibbbblllle !

Oh la la, mon temps d’avance est épuisé… J’espère que ça roule dans le métro. Il faut absolument que j’arrive à l’heure, sinon je perds déjà tous mes points de bonne première impression !

Je vais y arriver, je vais y arriver, je vais y arriver !

Laura

HIMMJ

Prochain épisode : Expectra a une mission à vous confier !

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.