How I met my job – Episode 7

0

Rappel de l’épisode précédent

Expectra a une mission à vous confier !

Après 45 minutes de transport, Laura pousse la porte de l’agence Expectra pour la première fois. Elle avait rendez-vous avec un chargé de recrutement. Serait-ce la première étape d’un long processus de recrutement ?

 

J’avais réussi à arriver pile à l’heure. Mais dans quel état ! Transpirante et essoufflée… Je ne me sentais pas au top de ma beauté… A vrai dire, je n’étais pas convoquée pour participer à l’île de la tentation, mais on se sent toujours plus en confiance quand on maîtrise son image.

Comme le dit l’adage :

On n’a jamais deux fois l’occasion de faire une bonne première impression !

Laura-7-03

Mathieu, le consultant de l’agence Expectra m’accueille cordialement : « Bonjour Laura, comment allez-vous ? »

Moi : « Bonjour, ça va très bien, merci ».

Moi dans mon fort intérieur je suis en totale décomposition. Si tu savais ce que je donnerais pour une bonne douche et passer directement à l’étape : « C’est bon Laura, vous avez le job ! ».

Mathieu : « Puis-je vous proposer un thé, un café ? »

Je pense spontanément à un « oui avec plaisir » …
… mais, la perspective de renverser la tasse sur mon chemiser beige immaculé me traverse l’esprit un quart de seconde.

Mon état de stress me déconseille fortement toute décision susceptible d’exacerber ma maladresse maladive. Mon sprint final m’a toutefois asséché la gorge. Je m’aventure à opter pour un simple verre d’eau fraîche, histoire de me réhydrater pour mon entretien marathon.

Dans mon empressement à bien faire attention pour que la Laura catastrophe ne se manifeste pas, je tends le verre vide à Mathieu. Bien évidemment il m’échappe … par inadvertance !

Le vent aurait-il tourné ? Coup de chance ?

Il ne s’écrase pas avec fracas comme je m’y attendais mais tombe sur la moquette de l’open space, avec un bruit sourd, sans se casser. Oups !

Moi : « Oh je suis désolée, toutes mes excuses ».

Mathieu : « Il n’y a pas de mal ! »

 

Laura-RechercheSonCDI

Drelin, drelin ! Mes détecteurs de situation d’urgence se mettent en effervescence.
En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, je me métamorphose en working girl, parée à toutes épreuves ! Laura revient dans la place.

Mathieu me conduit dans une salle isolée et commence l’entretien en me présentant l’entreprise et les détails de l’offre pour laquelle il m’a donné rendez-vous.

Il s’agit d’un poste de chef de projets dans une agence événementielle. Une mission de 3 mois… en contrat d’intérim !

Intérim !? Il m’explique que l’entreprise vient de remporter plusieurs événements à produire en même temps. Elle souhaite renforcer ses équipes pour faire face à ce surcroît d’activité temporaire qui pourrait se prolonger. Donc, si tout va bien, la mission pourrait se concrétiser… en CDI !

Le mot magique est lâché !
Alors quand Mathieu me demande : « Laura, pouvez-vous maintenant vous présenter comme vous le feriez face au directeur de clientèle de l’agence ? »

Je me mets en conditions pour mettre toutes les chances de mon côté. J’évite d’énumérer mes expériences professionnelles tel un inventaire à la Prévert.

J’opte pour un storytelling improvisé avec des business cases concrets qui illustrent mon savoir-faire et quelques succès. Je prends particulièrement soin d’insister sur les missions montrant que mon profil est en phase avec l’offre proposée.

Au fil de l’eau, je comprends que le chargé de recrutement Expectra est en fait un allié !
Je réalise que je suis complètement tombée dans le panneau classique des préjugés à l’évocation de la mission d’intérim.

J’avoue, j’ai eu un petit pic de désillusion au cœur : j’ai pensé entretien à la va vite, recrutement « low cost » et hop, en route mauvaise troupe !

Et bien non, que nenni.

Tout au long de cet entretien approfondi, son rôle a été non seulement de vérifier la cohérence de mon projet professionnel, mais aussi de m’orienter pour les étapes suivantes, si nous devions aller plus loin.

Il me propose ensuite de passer quelques tests de compétences et de savoir-être afin de disposer d’un dossier d’évaluation complet sur mes aptitudes professionnelles.

Mathieu prend le temps et le soin de m’expliquer que pour eux, le processus de recrutement des candidats est le même, quel que soit le type de contrat et sa durée.

Rien n’est laissé au hasard et rien n’est perdu si je ne suis pas prise pour ce poste-là : mon dossier est dans la base …

Au terme d’1h30 d’échanges :

Mathieu : « J’ai apprécié votre présentation. Toutefois, à votre place, j’insisterais davantage sur votre expérience dans l’organisation de salons à Londres, ça pourrait faire la différence. »

Je prends bonne note de cette remarque qui pourrait être utile. Il doit me recontacter dans quelques jours.

Je croise les doigts, les jambes, les yeux, tout ce qui peut être croisé et me porter chance !

 

Laura

 

 

 

 

HIMMJ

Prochain épisode :  Pas de précipitation ! Toute proposition mérite réflexion…

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.