How I met my job – Episode 8

0

Rappel de l’épisode précédent

Pas de précipitation ! Toute proposition mérite réflexion…

Après sa rencontre avec l’agence Expectra, le vent tourne en faveur de Laura. Elle commence à reprendre espoir avec de nouvelles propositions. Mais ses attentes seront-elles comblées par ces nouvelles propositions ?

Vendredi 20h
De : ENTREPRISE <emploi@entreprise.com>
A : Mlle Laura <mademoiselle.laura@candidat.com>
Objet : Suite à votre candidature spontanée

« Bonjour Mademoiselle Laura M., j’aimerais vous rencontrer Lundi prochain, seriez-vous disponible à 11h ? »Laura 8

Au chômage depuis 3 mois, bien sûr que je suis disponible ! Enfin presque… Nous venons tout juste d’arriver dans la maison de campagne de mes parents qui m’ont trainée de force pour un week-end de 3 jours…

C’est soit disant pour une pause au vert, avec au programme : bouffées d’oxygène, recharge des batteries … Comprendre : bourrage de crâne et prise de tête ! Je les vois venir avec leurs gros sabots !

Je n’étais pas emballée à l’idée de rester plus de 24 heures loin de mon Nico d’amour. Cette proposition de RDV impromptue était une aubaine pour m’échapper un peu plus tôt de ce nid familial trop envahissant à mon goût.

Et de toutes les façons, comment refuser un entretien d’embauche ?

Je préviens mes parents que je vais devoir écourter notre petite sauterie familiale. Face à leurs mines déconfites, je finis par lâcher le morceau, bien que mes principes m’incitent à la discrétion totale. Oui je l’avoue, je suis un chouille superstitieuse, mais pas trop. Ma mère me saute dans les bras comme si je venais de lui annoncer que j’avais gagné au loto.

Je finis par répondre à l’e-mail en acceptant le rendez-vous. Je m’empresse ensuite de changer mon billet de train directement au guichet de la gare locale… J’apprends, à mes dépens que les changements de dernière minute à la SNCF, c’est plein pot : 70 €… Pfiouu !!!

Décomposition intégrale de l’intérieur 🙁 . Je visualise instantanément l’alerte rouge qui se déclenche automatiquement dans le fichier de suivi clients de mon banquier et sa tête me menaçant d’interdit bancaire à vie ! Galère.

De retour dans notre maison paumée au milieu de nulle part, je m’essaye au week-end détente avec mes parents.

C’était sans compter sur leurs assauts répétés avec des questions sur mes projets professionnels, mes fiances, blablabla blablabla et ce mystérieux Nicolas qu’ils espèrent bien rencontrer un jour.

Stressée, je suis à l’idée de ce qu’il peut ou ne peut pas se passer lundi, mais ravie d’avoir ce nouvel entretien !

Lundi matin, j’arrive sur Paris à 9h30, histoire de repasser chez moi me changer et imprimer quelques CV.

Mon smartphone m’avertit d’un nouvel e-mail :


Lundi 09h42

De : ENTREPRISE <offredemploi@entreprise.com>
A : Mlle Laura <mademoiselle.laura@candidat.com>
Objet : Re : Suite à votre candidature spontanée

« Bonjour Laura,
Serait-il possible de décaler notre rendez-vous en fin de journée ? 17h, cela vous
conviendrait-il ? »

Bien sûr que ça ne me dérange pas… Je dois bien l’avouer, cela m’arrange même ! Je saisis l’opportunité pour prendre le temps de surfer rapidement sur Internet pour glaner quelques informations complémentaires sur l’entreprise avant l’entretien.

J’en profite même pour consulter le blog id-carrières d’une certaine Marie-Pierre Fleury. C’est ma cops geek Isa qui me l’a suggéré pour les conseils pratiques dont on peut avoir besoin lorsque l’on cherche un job, un vrai !


Lundi 16h02

Je suis sur le point de fermer la porte de mon chez moi.
De : ENTREPRISE <offredemploi@entreprise.com>
A : Mlle Laura <mademoiselle.laura@candidat.com>
Objet : Re : Re : Suite à votre candidature spontanée

« Chère Laura,
Je suis sincèrement navré pour ces changements. Je me trouve dans l’obligation de repousser de nouveau notre entretien. Seriez-vous disponible plutôt ce mercredi dans l’après-midi ? »

Tu fixes un rendez-vous et t’es même pas capable de l’assurer ? Non mais Allôô quoi ?! Décaler autant de fois un entretien, je trouve que c’est vraiment « ABUSÉ » !!! 70 € dépensés pour rien… Là je suis carrément consternée et énervée !

Je finis par rencontrer ce manager le mercredi, mais avec beaucoup d’a priori. Il me propose un poste de Chargé de clientèle hébergement dans une centrale de réservation. Il s’agit d’un CDD de 2 mois et au SMIC ! Mais bien sûr …

Je repère vite les missions sublimées et survendues ! En vérité, le poste est sans véritable responsabilité, ni réel lien avec ma formation… Pourrait-il m’ouvrir des portes ? En 2 mois, j’en doute.

S’imposent les questions cruciales :
Quelle image vais-je renvoyer à un futur employeur après 2 mois passés sur un poste sans responsabilité ?
Est-il préférable de travailler au plus vite quelle que soit la proposition ou de persévérer dans ma recherche d’emploi idéal, quitte à creuser davantage ma période de chômage ?

A la sortie de cet entretien, mon téléphone sonne. Numéro inconnu :

« Bonjour Mademoiselle, vous avez postulé à notre offre, seriez-vous disponible demain pour un entretien ? »

Youpiiiii encore un entretien ! En passant devant le bureau de tabac, je m’arrête pour m’acheter un billet de Loto. C’est peut être mon jour de chance !

Get lucky !?

 

Laura
#HIMMJ

Prochain épisode : Pour réussir, ne rien laisser au hasard !

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.