How I met my job – Episode 9

0

Rappel de l’épisode précédent

Pour réussir, ne rien laisser au hasard

Convoquée à plusieurs entretiens pour des postes très différents, Laura attend impatiemment les réponses des recruteurs. Les yeux rivés sur son ordinateur et son smartphone en poche, elle est à l’affût d’une bonne nouvelle.

« …le 42, et le numéro complémentaire le… 5 ! »

Raté ! Le million ce n’est pas encore pour cette fois ! En attendant de gagner le gros lot, je n’ai plus qu’à me remettre à ma quête d’un nouveau boulot ! C’est l’jeu ma pov’ Lucette !

Laura 8

Cette semaine, mon portable n’a pas arrêté de sonner ! Digne d’un standard téléphonique !
3 nouveaux entretiens, je commence à être rodée !

Je peux maintenant attester qu’aucun entretien ne se ressemble… J’ai été confrontée à des questions pour le moins inattendues, surprenantes, voire même carrément « gonflées » !

Recruteur : « Je ne vois pas votre date de naissance sur votre CV… »

Moi : « Je suis née le 24 octobre 1987, j’ai donc 26 ans. »

Recruteur : « Ah vous êtes Balance… Moi j’ai besoin d’une personne ayant une constance émotionnelle. Si votre confiance en vous est en dents de scie, vous ne supporterez jamais la pression de ce poste ! »

Scotchée, je suis restée ! Cette remarque me semblait tout droit sortie du dernier Glamour, dossier Astro de l’été : « Votre signe est-il compatible avec celui de votre patron ? »

Plus tard, ce même recruteur me demande :
« Pourquoi avoir fait une partie de vos études dans la mode ? Vous espéreriez pouvoir devenir top model ? Vous pensez avoir le bon profil ? »

J’ai pensé : « ohhh mais quel mufle ! Reste zen Laura… »

Mais, j’ai gardé mon sang froid et je lui ai répondu :
« Etudier la mode m’a permis de développer ma sensibilité artistique, le sens du détail et du travail bien fait. Durant cette année, je me suis formée aux logiciels Photoshop et Indesign. J’ai notamment mis à profit ces compétences lors de mes stages pour réaliser des supports de présentation client ».

Recruteur : « Ne le prenez surtout pas mal, mais je me demandais si vous n’auriez pas la peau un peu mate ? Vous êtes de quelle origine ? »

TDM

Moi (la moutarde me montant au nez) : « vous avez l’œil … »

Recruteur : «… comme vos cheveux sont très bouclés, j’ai pensé … »

Moi, bouillonnant intérieurement avec l’envie de me lever sans demander mon reste :

Je suis effectivement métisse, mais cela risque-t-il d’avoir une incidence sur les suites données à ma candidature ?

Recruteur : « Ah non pas du tout, mademoiselle. C’est juste de la curiosité. Ne vous inquiétez pas ! Mon petit surnom, c’est œil de lynx, je n’en rate pas une ! »

Moi, avec mon plus large sourire (Ah oui Œil de Lynx ?! Tu viens juste de rater ma main sur ta g… Goujat !) :
« Vous me rassurez, j’ai cru comprendre, l’espace d’un instant que cela pouvait poser problème. »

Recruteur : « Pas le moins du monde mademoiselle, nous œuvrons en faveur de la discrimination positive … »

Moi (ok laisse tomber, il faut absolument que je me barre en courant) :
« Ah oui ! C’est rassurant. Merci de m’avoir reçue. C’était un vrai plaisir d’avoir fait votre connaissance. »

J’espère que je vous ai convaincu, parce que moi, vous m’avez vraiment donné envie de monter à bord pour faire partie de votre équipe. A très bientôt … ou pas ! »

«Adieu, veau, vache, cochon, couvée », le monde du travail peut s’avérer impitoyable. Certes, il faut de tout pour faire un monde, mais quand même !

Au cours de cet entretien, j’étais aussi bien consternée que déstabilisée, tout en essayant de rester concentrée et posée.
Une fois sortie de ce traquenard, je me suis sentie submergée par une vague de désillusion, la larme à l’œil.

Rassurez-vous, je me suis vite ressaisie en tournant la page de cet épisode regrettable pour relativiser. Il en fallait des comme lui pour savoir faire le bon choix dans le lot. Il n’y a surtout pas que des bons, il en faut des mauvais. Pour lui, c’est cadeau !
Je lui en décerne 2 pour le prix d’1 :
le Razzie Award & le Gérard des RH avec mention spéciale du jury !

Heureusement pour moi, j’ai passé d’autres entretiens qui se sont déroulés en bonne et due forme. Je suis confiante, tous les espoirs sont encore permis. J’espère sérieusement obtenir retour d’au moins un de ces recruteurs.

Un coup d’œil à ma boîte de réception.

Vous avez 4 nouveaux e-mails :

Sephora me propose 20% de réduction sur mes achats pour un été en beauté.
Viadeo m’informe de la visite de 15 personnes sur mon profil.
Un mail de Nico « T’as gagné au Loto ? On part faire le tour du monde ? ».
My Little Paris me propose d’aller prendre un verre dans un bar installé dans une vraie ferme avec des cochons, des vaches, et tout et tout…

Il me reste un dernier e-mail à ouvrir qui vient tout juste d’arriver.

L’expéditeur est Mathieu Chauvel de l’agence Expectra !
Je clique !
Yihaaa ! Un nouveau rendez-vous !

 

Laura
#HIMMJ

Prochain épisode : Bravo ! Votre candidature est assortie d’un sursis avec mise à l’épreuve !

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.