Le processus de recrutement

0

Processus de recrutement, quatre étapes incontournables

Recherche de candidats, présélection, entretiens… les différentes étapes du processus de recrutement n’ont pas été totalement bouleversées avec l’arrivée des nouvelles technologies.
Quelle que soit l’entreprise, la recherche et présélection de profils, l’examen du CV et de la lettre de motivation puis le face à face avec le candidat demeurent les incontournables paliers d’une procédure d’embauche.

Les nouvelles méthodes pour chercher des candidats

Les réseaux sociaux font maintenant partie intégrante de la panoplie d’une majorité de recruteurs. Ils seraient ainsi près de 48 % à avoir recours à ces plateformes collaboratives parallèlement à leurs méthodes de recherches classiques.
Une donnée que doivent impérativement prendre en compte les candidats en assurant leur visibilité sur des réseaux tels que Viadeo et LinkedIn, recommande Muriel Nicou, responsable des recrutements externes chez AXA France.
Matthieu Laudereau, directeur associé du cabinet conseil Convictions RH, va plus loin, «un cadre qui n’utilise pas les réseaux professionnels n’existe tout simplement pas sur le marché du travail !».

Pour autant, il invite à bien distinguer les réseaux professionnels des plateformes privées : « Je conseille aux candidats de privilégier les réseaux d’interconnexion professionnelle plutôt que de donner les coordonnées de leur page Facebook par exemple. A moins, dit-il, de cloisonner hermétiquement vie privée et publique. » Quant aux recruteurs qui iraient glaner des informations sur les candidats grâce aux réseaux sociaux privés comme Facebook, sa réaction est sans appel : « cela relève de l’intrusion dans la vie privée, ils commettent une faute professionnelle. »
Un fait qui ne doit toutefois pas empêcher les candidats de veiller à leur e-réputation.

Une invisible étape : la préparation

« Avant même de penser à écrire une lettre de motivation ou un CV, un candidat doit absolument se renseigner sur l’entreprise, et le poste qu’il recherche », explique Annick Cohen-Haegel, spécialiste RH au sein de Cegos. Muriel Nicou est également persuadée que ce préalable travail de recherche est indispensable pour franchir pas à pas toutes les étapes du processus de recrutement : « avec tous les moyens dont disposent les candidats pour se renseigner sur l’entreprise et le poste convoité, il est difficile de faire l’impasse sur cette recherche. D’autant plus, précise-t-elle, qu’on le remarque très vite. »
Pour s’informer, nous dit Annick Cohen-Haegel : « les candidats peuvent aller voir sur Internet, il existe des « observatoires métiers » facilement accessibles. Les candidats peuvent aussi se mettre en contact avec Pôle Emploi ou téléphoner aux différentes fédérations professionnelles. »

Le CV, premier barrage à franchir

Un CV bâclé, une lettre de motivation soporifique, et une candidature est pratiquement assurée de rejoindre la pile des profils écartés.
Brefs, clairs, précis, rédigés avec une orthographe et une syntaxe impeccables, les CV et lettre de motivation sont un sésame pour le prochain tour.
« Ce que les recruteurs attendent d’un CV c’est qu’il réponde aux critères de sélection du poste à pourvoir, insiste Annick Cohen-Haegel. Il faut donc mettre en adéquation son expérience avec le profil recherché. Une fois repérées les compétences et aptitudes requises, il faut trouver dans son parcours les faits marquants, les réalisations qui illustreront concrètement la mise en œuvre de ces qualités, pour ensuite les valoriser dans sa candidature. »

L’entretien : aboutissement de tout un processus

Si les CV et lettre de motivation ont fait mouche, voici venue l’heure de la capitale étape de l’entretien ou plutôt des entretiens.
Les entreprises sont effectivement de plus en plus nombreuses à s’assurer de leur choix en convoquant les candidats à deux, voire trois rendez-vous. Une série de face-à-face pour laquelle il est encore impératif de s’entraîner en amont croit fermement Annick Cohen-Haegel. « Beaucoup de recruteurs demandent au candidat de présenter son parcours en quelques minutes, un exercice qui exige préparation et répétitions, prévient-elle. Il faut notamment réfléchir aux questions typiques telles que « quels sont vos principales qualités et faiblesses professionnelles en lien avec le poste ? ». »

La première règle d’or selon Muriel Nicou est l’honnêteté. Elle conseille aux candidats et recruteurs de jouer la carte de la transparence. « L’entretien est le lieu pour échanger honnêtement et sans biaiser, de façon à ce que chacun prenne sa décision en toute connaissance de cause, préconise-t-elle. C’est la première étape d’une longue et fructueuse collaboration ! »

Homère Jouard

 

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.