L’Est, confronté à un marché plutôt attentiste

0

Après avoir été lourdement impactée par la crise économique, la région Est commence à reprendre des couleurs.

Malgré la frilosité du marché, certains secteurs, dopés par des projets générateurs d’emplois, connaissent un regain d’activité.

L’Est, confronté à un marché plutôt attentisteSi la région Est a su se remettre rapidement d’aplomb après la crise économique, c’est sans conteste grâce au dynamisme économique de son tissu de PME, attirées par les opportunités d’échanges commerciaux avec les pays frontaliers.

Les circuits de décision des PME sont rapides, ce qui leur a permis de bénéficier plus vite de la reprise économique », confirme Yann Sougey, responsable Expectra de la région Est.

Pour autant, si les PME ont tiré le marché vers le haut, elles n’ont pas suffi à l’épargner de l’attentisme. Depuis quelques semaines, la frilosité des candidats, conjuguée à la prudence des donneurs d’ordres ont freiné le marché de l’emploi.

« Nous n’avons aucune visibilité sur les prochains mois », témoigne-t-il.

Des projets pourvoyeurs d’emplois

Malgré la morosité ambiante, certains secteurs d’activité tirent leur épingle du jeu. Dans la région Est, « les filières de la maintenance industrielle et de l’automatisme embauchent aussi bien des techniciens que des cadres », souligne le responsable Expectra. Le secteur informatique, caractérisé par une pénurie de profils d’ingénieurs intégration, sort également du lot et continue d’embaucher à tour de bras.

La filière de l’aéronautique devrait, elle aussi, recruter des techniciens et des cadres qualifiés dans les prochains mois. Et pour cause : dans le département de la Moselle, le projet de construction d’avion civil biturbopropulseur appelé « Skylander » devrait générer de forts besoins en main d’œuvre qualifiée.

À Metz, on assiste par ailleurs à un phénomène de retour des centres d’appels qui avaient été offshorisés. « La société Ecomouv prévoit d’installer un centre d’appel qui travaillera sur la collecte des taxes pour les poids-lourds, explique-t-il. Elle prévoit de recruter 230 personnes ces 12 prochains mois. » Une aubaine pour les profils multi-langues, particulièrement recherchés dans ce secteur.

Une stagnation des salaires

Les rémunérations des salariés travaillant dans la région Est ne connaîtront pas de véritable embellie cette année.

« Seuls les profils en tension devraient réussir à bénéficier d’augmentations salariales », indique Yann Sougey.

Bien conscients que la rémunération est un levier de motivation important pour les salariés, les employeurs tentent toutefois de faire des efforts, observe le responsable Expectra : « les cadres se voient plus volontiers proposer des packages globaux comprenant une aide au déménagement, une prise en charge du coût du logement et des dispositifs d’accompagnement des conjoints… »

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.