Négociation salariale : les questions pièges et les réponses qui convaincront

0

Innocentes ou pas, certaines questions peuvent être déstabilisantes lors d’une négociation salariale.

L’enjeu : s’y préparer pour ne pas froisser son interlocuteur.

Quittez-vous votre employeur pour gagner plus ?

Si c’est la raison qui vous amène à chercher une autre mission, pas question d’en faire la requête principale de votre candidature. Listez d’abord au minimum deux ou trois autres motifs. Puis glissez cette information pour être sûr d’y revenir plus tard pendant l’entretien.

Quel est votre salaire actuel ou celui de votre ancien poste ?

En d’autres termes, un accord est-il possible ? Grossir ses revenus pour espérer gagner plus est risqué si votre futur employeur le découvre. Mentir à la baisse pour être certain d’obtenir le poste vous limitera dans la négociation. Autant jouer franc jeu en ajoutant directement que vous espérez gagner plus ou bénéficier d’autres avantages.

Nos résultats ne nous permettent pas de répondre à vos attentes. Etes-vous prêt à revoir votre rémunération ?

S’il ne s’agit pas forcément d’une question piège, c’est certainement un virage à bien négocier qui conduit à différentes options. Soit refuser, soit proposer à l’interlocuteur des augmentations régulières la première année. S’il cela s’avère être une tactique de négociation, n’hésitez pas à demander plus de détails au préalable avant de prendre votre décision.

Pouvez-vous nous envoyer votre dernière fiche de paie ?

En aucun cas, vous n’êtes tenu d’apporter ce type d’information. Pas la peine donc de monter dans les tours. Ni même de ne pas répondre, cela nuirait dans les deux cas à la mise en place d’une relation de confiance. Contentez-vous de refuser poliment.

Cela vous dérangerait-il de gagner moins qu’une femme/qu’un homme ?

Question provocante par excellence, l’interlocuteur ne s’attend pas à ce que vous y répondiez au premier degré. La manœuvre consiste surtout à savoir si vous êtes capable de garder votre sang-froid en toutes circonstances.

Et vous, à quelles questions pièges avez-vous dû faire face pour négocier votre salaire ? Comment y avez-vous répondu ?

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.