Proactivité et Veille, un duo pour prévoir demain dès aujourd’hui

0

Au fur et à mesure de mon avancée en âge et en pratique, je suis toujours aussi étonné de constater des lacunes très répandues chez tous les professionnels

qu’ils soient « en activité » ou « entre deux activités » notamment en termes de méthodes permettant d’anticiper l’avenir de leur métier.

Parmi ces lacunes, le manque de proactivité et la quasi absence de veille organisée arrivent en bonne place.
Comment anticiper les recrutements lorsque vous êtes RH ?
Comment optimiser votre carrière en pariant sur l’évolution de votre métier lorsque vous vous retrouvez « entre deux emplois » ? Comment profiter de votre période de recherche pour élargir vos compétences et rebondir sur un métier plus large que celui occupé auparavant ?
Ce sont deux questions auxquelles la proactivité et la veille vous permettront vraisemblablement de répondre.

En effet en tant que professionnels des RH nous sommes trop souvent cantonnés dans un mode de fonctionnement réactif notamment en matière de recrutement. Le prétexte en est souvent le manque de fiabilité voire l’absence de prévisions de recrutement des managers opérationnels ou le manque de visibilité sur l’activité en général.

Néanmoins la vérité est ailleurs. Il n’est pas nécessaire d’avoir des besoins immédiats pour rencontrer des candidats potentiels. Recevoir en entretien toutes les candidatures spontanées jugées potentiellement intéressantes sur des temps faibles constitue un premier niveau de réponse. Veiller de manière permanente l’ensemble des talents en recherche sur son marché en est une autre.

Entretenir une communauté de talents en la nourrissant d’actualités choisies sur les métiers ou l’actualité de son entreprise permet de garder le lien avec des candidats non retenus à un instant T mais sélectionnables en T+1. Anticiper les recrutements ce n’est pas simplement questionner les interlocuteurs métier pour recueillir leurs plans de recrutement, c’est aussi identifier les postes clefs et les points critiques de son organisation (i.e. les SPOF : les single point of failure), sourcer et pré-qualifier en permanence les profils afférents puis les intégrer au sein de communautés.

Enfin, parler dès l’embauche de la sortie avec ses futurs collaborateurs permettra d’établir un dialogue sur le sujet donc d’anticiper leur départ. De même assister ses collaborateurs à la mobilité externe et créer des associations d’anciens, permettra de re-recruter ces anciens qu’on aura aidé à développer d’autres expertises dans une société tierce.

Signalons la veille comme une forme de proactivité : être curieux et à l’affût (cf. happenstance) des innovations dans votre métier. Dans chaque domaine fonctionnel c’est aussi la meilleure garantie de pouvoir anticiper les changements de méthodes et d’outils pour votre fonctionnement et celui de votre entreprise.

Les outils pour mettre en place une veille automatisée sont légion, mais la principale difficulté consiste à circonscrire votre champ de veille et à identifier les sources à veiller. Cartographier son écosystème est un bon départ en listant les évènements, consultants, leaders d’opinion, media, associations… susceptibles de vous fournir des informations puis adresser ceux-ci avec les outils évoqués plus haut…
Ce nouveau flux d’informations va vous ouvrir des horizons nouveaux.

Cette cartographie, idéalement réalisée sur une mindmap, guidera vos actions car chaque contact identifié dans votre domaine d’expertise vous permettra de mesurer quels sont vos points forts mais aussi les gaps en termes de compétences à combler pour être dans l’état de l’art (et au-delà).

De même, être avide des dernières pratiques méthodes et techniques dans votre domaine d’activité et les classer selon un modèle du type « hype cycle » du Gartner Group permettra d’anticiper et le cas échéant de combler ses lacunes par une formation. De plus en plus de ressources de formations sont disponibles en ligne alors ne lésinez pas sur les MOOC,slidesharedocstocissuuscribd …
Investissez dans le social learning (planifiez un temps quotidien pour cela pour prendre une longueur d’avance sur vos futurs employeurs (et concurrents) !

Pour conclure, essayez d’anticiper en permanence ce que sera votre travail demain. Remettez en question votre manière de travailler et réinventez-la au quotidien car un poste ne vaut jamais pour ce qu’il est, mais pour ce que vous en ferez et pour ce qu’il vous permettra de devenir.

Vincent Rostaing

 

Dossier Les métiers de demain s'anticipent aujourd'hui > Débat La crise crée-t-elle de nouveaux métiers ? > Vidéo Votre métier existera-t-il encore dans 20 ans ? > BD du mois Avant j'étais DRH > Question RH Evolution de mon poste : peut-on me forcer à faire un autre métier ? > Zoom région La reprise se fait désirer dans le Nord > Focus salaire Crise, se former pour mieux rebondir ? > Sondage Pour quelle raison pourriez-vous vous expatrier ? Voir toutes les newsletters More Sharing ServicesPartager | Share on facebook Share on twitter Share on viadeo Share on linkedin PROACTIVITE ET VEILLE : UN DUO POUR PREVOIR DEMAIN DES AUJOURD'HUI

Diplômé de Sup de Co LA ROCHELLE en 1995, spécialisé en Marketing International à l’université de Guanajuato au Mexique (maitrise).

Un parcours de manager marketing et commercial d’abord chez JC DECAUX dans le domaine de la publicité, puis l’appel des technologies le pousse d’abord vers les Télécom chez COMPLETEL et enfin dans le conseil et le service informatique chez Business&Decision où il prend conscience de l’importance des réseaux sociaux et de l’adéquation de la transposition des savoirs faire CRM à la sphère RH.

Création de LE CAIRN 4IT en 2008, Cabinet Conseil spécialisé dans l’accompagnement au Talent Life cycle Management et au Social Relationship Management en mode 2.0 dans le domaine des Technologies de l’Information (Communication, Telecom, Informatique).

La plus-value de LE CAIRN 4IT est d’optimiser l’image de marque employeur de ses clients en alignant valeurs et pratiques managériales tout au long du cycle de vie collaborateur (attraction, recrutement, intégration, fidélisation, upcycling) et en rendant visibles ces pratiques sur les media sociaux publics.
Enfin il s’agit d’optimiser la performance collective au travers de diagnostics et mais aussi de préconisations d’organisation, de méthodes et d’outils collaboratifs (Réseaux Sociaux d’Entreprise notamment)

Site web: www.lecairn4it.com

Twitter: http://twitter.com/lecairn

Autres présences sociales :http://about.me/vincent.rostaing

Coup de coeur Blogueur
Lire le coup de coeur de Vincent Rostaing à propos du dessinateur Hugh Mc Leod et ses illustrations au dos des cartes de visite

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.