Refus d’augmentation : comment réagir ?

0

Vous avez tenté de négocier votre salaire au cours de votre entretien annuel, et la réponse est non. Que faire dans ce cas ?

Cinq solutions s’offrent à vous.

1) Vous résigner, tout simplement.

Il est possible que votre employeur ait une bonne raison, comme des mauvais résultats ou une période de licenciements. A vous de voir si ces raisons vous paraissent légitimes.

2) Négocier une promesse.

Peut-être un meilleur salaire n’est-il pas envisageable pour le moment, mais la situation pourrait s’améliorer dans les mois à venir. Expliquez à votre patron que vous comprenez bien son refus mais que vous espérez des efforts de sa part lorsque l’entreprise se portera mieux.

3 ) Vous pouvez rebondir en demandant des avantages en nature

Voiture de fonction, téléphone ou ordinateur portable, tickets restaurants… Tout aussi intéressants pour vous d’un point de vue financier, ils sont généralement moins coûteux pour l’employeur, qui acceptera peut-être plus facilement.

4) Le fixe n’est pas le seul élément de la rémunération.

Si vous ne percevez pas de variable, essayez d’en obtenir un. Et si vous en avez déjà un, tentez de le négocier ou d’atteindre de meilleurs objectifs.

5 ) Dernier recours : chercher un autre poste.

Si le chantage au départ est fortement déconseillé, rien ne vous empêche d’afficher votre résignation avant de commencer à envoyer des candidatures ailleurs.

Et vous, vous êtes-vous déjà vu refuser une augmentation ?

Le chiffre du mois
40% d’entre-vous préfèrent s’installer confortablement devant leur télévision après une bonne journée de travail.

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.