Comment réussir un entretien de recadrage ?

0

Changement de comportement, démotivation, non-respect des consignes ou encore retards à répétition… Si rien ne va plus avec l’un de vos collaborateurs, ne laissez pas cette dérive s’installer et tentez de recadrer au plus vite la situation avec un entretien !

Qu’est-ce qu’un entretien de recadrage ?

Contrairement à un entretien d’évaluation, l’entretien de recadrage n’a rien d’officiel et n’est donc pas cadré par la loi. Il s’agit le plus souvent d’une rencontre informelle entre un supérieur hiérarchique et son collaborateur suite à une faute ou à un manquement au règlement.

Si au bout de plusieurs remarques sur un comportement inadapté ou une situation problématique, vous ne voyez aucune évolution de la situation, alors un entretien de recadrage s’impose. L’objectif ? Comprendre quelle est la source du problème et quelles solutions peuvent être mises en place pour y remédier, le tout sans dégrader la relation qui existe entre vous et votre collaborateur.

Les clés pour réussir l’entretien

Bien mener un entretien de recadrage est une étape capitale dans la bonne gestion d’une équipe. Une absence de réaction risque en effet de nuire à votre crédibilité et votre autorité, non seulement vis-à-vis du collaborateur incriminé, mais également envers le reste de l’équipe. Dans cette optique, il est essentiel que cet entretien soit correctement préparé à l’avance. Gardez également à l’esprit que l’objectif premier de ce recadrage n’est pas de sanctionner, mais plutôt de remotiver…

N’hésitez pas à prendre du recul afin d’avoir une vision réfléchie de la situation, mais aussi pour faire retomber vos émotions si vous sentez que la colère vous gagne. Pour cela, prenez une feuille de papier et notez par écrit tous vos éléments de réflexion :

  • Quel est le problème et quelles sont les répercussions de cette situation sur le reste de l’équipe, les résultats du service, voire même l’image de l’entreprise ?
  • Depuis quand la situation perdure et que doit faire le collaborateur concerné pour y mettre fin ?
  • Quelles solutions peut mettre en place l’entreprise pour l’y aider ?
  • Quelles seront les sanctions à appliquer en cas de non réaction ?

Une fois la situation correctement cernée, invitez votre collaborateur à un entretien qui devra se dérouler en privé et dans un lieu isolé. Surtout ne succombez pas à une attitude agressive et adoptez un ton calme et maîtrisé. Restez dans l’écoute, la bienveillance et proposez-lui un plan d’action adapté et réalisable pour remédier au plus vite à la situation. Concluez votre entretien, en lui rappelant que vous lui maintenez votre confiance et en prenant acte de ses engagements. Bien évidemment, si votre discours n’est pas rapidement suivi d’actes, une sanction s’imposera au plus vite dès la première récidive ! Cette dernière devra être en adéquation avec la faute commise, mais surtout équitable vis-à-vis du reste de l’équipe.

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.