Est-ce le rôle du manager de s’assurer de l’épanouissement du collaborateur ?

0

Le bien-être et l’épanouissement du collaborateur est plus que jamais au cœur des problématiques RH. Pourtant, déterminer le rôle de chacun dans cette quête de sens et d’épanouissement n’est pas si évident. Est-ce la responsabilité du manager ? Deux experts nous partagent leur point de vue.

Oui, le manager doit s’assurer de l’épanouissement du collaborateur.

Jordan Defas

Il y a trois grands axes : premièrement, le rôle du manager au sens large. Cela implique de créer les conditions pour que la performance de son équipe soit au rendez-vous. Faire en sorte que le collectif des individus qui composent son équipe soit le plus productif possible. Pour ce faire, il a plusieurs leviers possibles dont le management. C’est à dire sa capacité à structurer et organiser l’activité de son équipe. Derrière, il y a la thématique de la motivation. Et puis, le bien-être et bonheur des salariés »

Jordan Defas, DRH du Slip Français. Start-up reconnue de textile française devenue PME en huit ans.

Pour Jordan, le manager doit créer les conditions qui vont permettre d’assurer le bien-être du collaborateur au travail. Il détaille sa vision :

Le rôle du manager est de réunir toutes les conditions pour que ses équipes soient les plus efficaces possible. Poser un cadre, donner le cap, créer les conditions de la confiance et de la cohésion. Le manager doit y contribuer en veillant à ce que le cadre de travail, les objectifs, les moyens mis à disposition permettent une stimulation et un intérêt favorisant la performance ».

Le manager crée et veille à un cadre qui stimule le bien-être et l’épanouissement du collaborateur.

Le rôle du manager est de cadrer et de donner les limites du jeu. Une fois le terrain de jeu connu, le collaborateur sait comment il va pouvoir s’exprimer ».

Comment créer le terrain propice ? En donnant du sens !

Pour cela, le manager s’attèle à donner à ses équipes le sens du travail. Il doit expliquer pourquoi les collaborateurs sont là et comment l’équipe contribue à une ambition plus globale ».

Le bien-être des collaborateurs au travail est indissociable de leur engagement et de leur productivité. D’où la nécessité d’y veiller.

La responsabilité du manager ou de l’entreprise au sens large c’est de mesurer l’épanouissement du collaborateur et de tâcher par les moyens dont elle a à sa disposition, d’y contribuer ».

En résumé, le manager s’assure de l’épanouissement de son collaborateur en créant une ambiance de travail favorable et en donnant du sens à la contribution de chacun.

Non, le rôle du manager n’est pas de s’assurer de l’épanouissement du collaborateur.

Charlotte Bertheau

Ce n’est pas spécialement au manager de s’assurer de l’épanouissement du collaborateur. Cela relève davantage de postes bien définis, comme l’Happiness Officer. Son rôle est de contribuer à l’épanouissement de tous les collaborateurs (managers et équipes). Néanmoins, chacun doit aussi faire un effort. C’est au collaborateur de savoir ce qu’il attend pour s’épanouir professionnellement »,

Charlotte Bertheau, Chief Happiness Officer.

Pour Charlotte, cela ne fait pas partie des attributions du manager. Chaque collaborateur doit veiller à son propre épanouissement.

Chacun sait ce qui est bien pour lui selon ses propres critères de qualité de vie au travail. Cela peut aussi dépendre du type de management appliqué. Si le manager a décidé d’avoir une équipe soudée et communicative, il va réaliser certaines actions qui vont favoriser l’épanouissement du collaborateur. S’il applique par exemple un management directif centré sur les résultats, il n’adoptera pas les même pratiques ».

Ainsi, tout collaborateur doit s’assurer que le mode de management de l’équipe dans laquelle il est ou ira, correspond à ses aspirations et à ses propres critères d’épanouissement.

L’épanouissement au travail dépend de chaque individu. Ce n’est pas le rôle du manager d’en décider. Bien évidemment, le manager doit être à l’écoute de ses salariés, il doit être bienveillant, disponible. Cependant, lorsque nous regardons concrètement une fiche de poste, il n’y a pas dans la liste des tâches, le devoir de contribuer à l’épanouissement du collaborateur. Ce sont les actions et les attitudes de chaque personne qui font que le collectif va s’épanouir. »

En somme, un bon manager va veiller au bien-être de ses collaborateurs, mais son champ est confronté à certaines limites. Pour un réel épanouissement, c’est l’individu qui devrait être conscient de ses envies et maître de ses actions.

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.