Séminaire d’entreprise, l’esprit d’équipe imposé ?

0

Autrefois très à la mode, les séminaires d’entreprise sont aujourd’hui décriés par certains spécialistes.

En cause : l’esprit d’équipe qu’ils créent serait factice, sans effet sur la performance au travail… Voire contre-productifs.
Deux experts partagent leur point de vue.

NON, rien ne remplace de vraies rencontres

Séminaire d'entreprise, l'esprit d'équipe imposé ?

 

A un moment, il faut bien se rencontrer ! » lance Jean-Michel Rolland, professeur à l’ISEN et consultant-formateur.

 

 

Surtout à l’heure des nouvelles technologies, où les emails ont remplacé les échanges réels.

Pour lui, un séminaire sert à se rencontrer, mais aussi à partager : « si l’entreprise veut transmettre une stratégie, le faire par mail a peu d’efficacité. Un séminaire peut dégager la puissance nécessaire pour que chaque salarié se sente impliqué ».

Pour Jean-Michel Rolland, un tel évènement renforce le team building en replaçant les personnes au cœur des enjeux.

« Cela apporte un élément primordial à l’équipe : la reconnaissance. En l’organisant, la direction reconnaît l’apport de chacun dans le projet commun ».

Jean-Michel Rolland met toutefois les entreprises en garde.

« Organiser n’est pas improviser ! » Car un séminaire mal préparé peut avoir un effet inverse : «si l’ambiance est à la crise, proposer un séminaire est périlleux. Les salariés percevraient très mal qu’on organise un évènement coûteux lorsque l’entreprise traverse un plan social, par exemple. »

Pour Jean-Michel Rolland, plusieurs règles sont à respecter. « Le séminaire doit être préparé au moins six mois à l’avance, et impliquer l’équipe dans son organisation. » La direction peut par exemple faire remplir à chacun un formulaire pour connaître ses idées, ses questions…

« Il s’agit de donner du sens à l’événement, pas de l’imposer. »

L’aspect pratique n’est pas non plus à négliger : « la date, le lieu, le programme : tout doit être réfléchi en tenant compte de chacun. » Et l’évènement doit au moins prévoir une soirée, « car c’est souvent là que l’équipe se rapproche, que les contacts se nouent de manière plus sincère.»

Un séminaire d’entreprise contribue donc au team building « à condition que chaque participant ait le sentiment que l’on répond à ses attentes » conclut Jean-Michel Rolland.

OUI, un esprit d’équipe illusoire

Séminaire d'entreprise, l'esprit d'équipe imposé ?Pour Damien Richard, Enseignant-chercheur à l’ESC Chambéry, ce n’est pas au travers de séminaires que se forge un esprit d’équipe. « Ils sont en perte de vitesse, juge-t-il. Il faut dire que la crise est passée par là : ces évènements coûtent cher, pour des résultats difficiles à apprécier. »

Selon lui, les séminaires ne soulèvent pas la question de la performance : « lorsqu’une équipe part à la montagne faire du parapente, les participants en garderont de bons souvenirs, mais qu’en sera-t-il en rentrant ? »

Pour lui, c’est sur la performance que l’équipe doit se construire, et celle-ci passe par le bien-être au travail et la qualité des relations :

« ne faisons pas de la cohésion pour de la cohésion », insiste Damien Richard, « il faut remettre le travail au centre des discussions. »

Mais une équipe ne travaille-t-elle pas mieux si ses membres nouent des liens plus personnels ?

« Un séminaire permet de mieux se connaître, mais les participants n’apprennent pas concrètement à travailler ensemble. »

Un tel évènement ne permettra pas d’analyser les conditions et les relations de travail : « si ces dernières sont délétères, elles le resteront après un séminaire. Ce sont elles qu’il faut soigner.»

Un séminaire peut même s’avérer contre-productif, en ce sens qu’il concentre beaucoup d’efforts aux dépens d’un team building quotidien qui exige de : « rétablir des règles d’hygiène relationnelle, prendre le temps de se parler au lieu de s’envoyer des mails…
Se rappeler aussi que chaque manager est le premier RH de son équipe, et qu’il a un rôle clé à jouer dans son bien-être.
 »

Plutôt que des descentes en canoë, Damien Richard préconise de s’asseoir régulièrement autour d’une table, avec des documents de travail, et de mettre en valeur toutes les ressources de l’équipe. « C’est moins magique peut-être, moins populaire, mais bien plus efficace ».

Car selon l’enseignant-chercheur de l’ESC Chambéry, « un séminaire crée un esprit d’équipe illusoire. Lorsqu’il s’achève, chacun retrouve ses repères initiaux sans que les relations d’équipe aient été remises en question. »

Nicolas Chalon pour Expectra

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.