Cadres, Top 4 des hausses salariales 2011

0

La crise est terminée, l’emploi repart, et les candidats peuvent envisager de négocier à la hausse leur salaire à l’embauche. Pour certaines fonctions cadres, les rémunérations enregistrent des bonds significatifs cette année.

Ingénieur d’affaires : + 11,5 % en un an

Les ingénieurs d’affaires voient leur salaire à l’embauche nettement augmenter en 2011 : + 11,5 % par rapport à 2010, pour un salaire médian annuel de 43 040 euros brut.
Les biens de consommation, l’agroalimentaire et les services sont les trois secteurs les plus rémunérateurs pour ce métier. Pour qui souhaite améliorer encore sa rémunération, la maîtrise de l’anglais ainsi qu’une expérience d’au moins deux ans en business intelligence, sont très valorisées par les employeurs. Par ailleurs, après cinq ans d’expérience, les salaires affichent une progression qui peut atteindre les 46 %.

Contrôleur de gestion : + 10,8 % en un an

La rémunération à l’embauche des contrôleurs de gestion a fait un bond de 10,8 % entre 2010 et 2011, s’établissant à 35 970 euros brut pour un an. Là encore, être bilingue en anglais est un plus, de même que justifier d’une expérience internationale d’au moins deux ans. La région PACA est particulièrement rémunératrice : + 6 % sur les salaires à l’embauche par rapport à l’Ile-de-France.
Enfin, il est à noter que la maîtrise d’outils informatiques comme Excel, Access, SAP, Hypérion, ou encore Cognos est très recherchée par les entreprises.

Chef de projet R&D : + 9,3 % en un an

40 140 euros brut sur l’année : c’est le salaire médian des chefs de projet en recherche et développement pour 2011. L’augmentation par rapport à 2010 s’établit à 9,3 %.
Parmi les plus à mettre en avant pour faire encore grimper la rémunération de ces professionnels se retrouvent l’incontournable anglais, la connaissance des problématiques qualité-hygiène-sécurité-environnement, et la maîtrise de logiciels de simulation aéraulique/thermique.

Ingénieur réseau : + 8,3 % en un an

Avec un salaire médian de 41 320 euros brut annuels, les ingénieurs réseaux profitent d’une hausse de leur rémunération à l’embauche de 8,3 % cette année. Une expertise CISCO type CCNA (Cisco Certified Network Associate) ainsi qu’une connaissance parfaite de l’anglais leur permettront de négocier à la hausse leur premier salaire. Les services sont le secteur le plus intéressant pour ces professionnels. Les rémunérations proposées y sont de 14,5 % supérieures à celles offertes dans le domaine des biens d’équipement.

 

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.