Des opportunités dans le Centre

0

La région Centre présente une particularité qui lui a permis de bien résister à la crise : très étendue et variée, elle rassemble de nombreux secteurs, de l’industrie à la défense en passant par l’informatique.

photo« Les problématiques sont très variables dans la région car elles dépendent énormément des villes », explique François Delile, manager d’agences Expectra.
Par exemple, à Bourges, l’industrie militaire et la défense sont très présentes. Dans la région d’Orléans, la pharmacie, la filière cosmétique, ainsi que la logistique et le transport sont bien implantés. Sur le Val de Loire, c’est plutôt le nucléaire qui recrute. Les postes à pourvoir sont donc divers.

Les profils recherchés

Une constante toutefois : les fonctions supports se portent bien. « Il y a notamment une forte pénurie pour tout ce qui concerne la paie, car il n’existe pas de formation spécifique et les candidats ont plutôt tendance à se diriger vers la comptabilité générale ou les ressources humaines. » Mais les comptables bilingues anglais font eux aussi défaut.

Dans l’industrie, secteur fort de la région, deux branches sont à la recherche de candidats : la maintenance (électromécaniciens, responsables et techniciens de maintenance…) et l’hygiène-sécurité-environnement.

A noter que si la plupart des contrats sont en intérim, 75 % d’entre eux débouchent ensuite sur un CDI. « C’est variable selon les secteurs : dans le tertiaire par exemple, environ la moitié des candidats décroche un contrat d’intérim et l’autre moitié est recrutée directement en CDI. Dans les autres secteurs, la proportion s’approche davantage des 70 % d’intérim».

A venir

Pour les prochains mois, les projets de tramway autour d’Orléans laissent présager une importante demande dans les bureaux d’études ainsi que sur les profils spécialistes des infrastructures, mais aussi de l’électronique embarquée, de l’aide à la navigation et de l’information des passagers. Par ailleurs, «on s’attend à un renforcement des recherches sur les profils sécurité dans le nucléaire». Enfin, le redémarrage sur les grands sites industriels devrait être favorable aux candidats dans ce secteur.

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.