Edito du DG #2

0

L’engagement des salariés, une question de management

Didier Gaillard, Directeur Général d'Expectra

Didier Gaillard

Assez des discours tragi-économiques ?

Pour éviter de se laisser gagner par la morosité, observons la créativité des managers et des équipes des ressources humaines pour porter leurs équipes.

Même quand les chiffres ne nous permettent pas d’ignorer la réalité.

Les diplômés de 2013 démarraient avec environ 400 euros annuels de moins que les promotions 2012, souligne l’enquête annuelle de la Conférence des grandes écoles (CGE).

Le baromètre 2013 des salaires des cadres d’Expectra nous apprenait que les augmentations étaient limitées à un demi-point.

Or la rémunération reste un facteur clé de la motivation. Stratégir, une société de marketing basée à Bordeaux, l’a bien compris et distribue le tiers de son résultat d’exploitation sous forme d’intéressement.

Toute entreprise peut valoriser sa politique globale de rémunération à travers le Bilan social individuel, BSI, un document qui détaille salaire, treizième mois, primes, mutuelle, mais aussi des éléments non-comptables comme la flexibilité horaire.

Portons ces atouts sur le devant de la scène, comme le font déjà un quart des grands groupes !
Les avantages en nature, tickets restaurant, véhicule, ont toujours la cote auprès des salariés et sont fiscalement avantageux, offrant un autre appui intéressant pour les entreprises.

Les collaborateurs demandent aussi la reconnaissance de leur travail, un bon équilibre entre vie professionnelle et personnelle.

La mobilité interne horizontale permet de répondre aux attentes en tenant compte du contexte de restriction économique.
Les décideurs qui signent des accords sur le télétravail ou le travail à distance occasionnel, offrent de réelles opportunités à leurs salariés de concilier leurs différents temps de vie tout en leur signifiant leur confiance.

Toutes les entreprises enfin disposent d’un levier puissant pour à la fois atteindre leurs objectifs et consolider la carrière des salariés : la formation.

Un exemple, Schligler France, une PME franc-comtoise de 43 personnes, a su réorienter son activité de tôlerie fine de précision pour l’automobile, vers le secteur aéronautique.

Management, rémunération, formation, les entreprises ont tous les outils en main pour motiver leurs salariés et les engager avec elles sur la voie du succès.

Didier Gaillard, directeur général d’Expectra

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.