Est-il pertinent de renouveler une période d’essai ?

0

Vous avez des doutes sur votre nouveau collaborateur, qu’il s’agisse de son implication, de son adhésion à vos valeurs, ou encore de ses compétences techniques… La période d’essai est là pour vous aider à prendre une décision définitive. Mais faut-il la renouveler ? Garder quelqu’un à l’essai 8 mois au lieu de 4, par exemple, va-t-il vous aider à y voir plus clair ? Les avis divergent.

Oui. Trois mois, c’est court !

Pascal Legros

Il est important de valider l’état d’esprit du salarié concerné, en particulier si on a des doutes »

Pascal Legros
Président de Buronomic.

En pleine génération zapping où l’engagement ne signifie plus la même chose qu’avant, allonger la période d’essai est une bonne façon de s’assurer de la loyauté du salarié, de son implication et de ses valeurs, selon Pascal Legros, président du fabricant de mobilier de bureau Buronomic, qui a fait le choix de renouveler presque systématiquement la période d’essai.

On voit parfois des personnes qui font des efforts pendant trois mois et qui ont un comportement différent ensuite. Il est important de valider l’état d’esprit du salarié concerné, en particulier si on a des doutes. »

Une autre bonne raison de renouveler la période d’essai dans une PME : une personne qui ne correspond pas tout à fait sur ses premiers mois d’intégration peut être parfaite pour les besoins suivants… Ou inversement !

En effet, comme le souligne Pacal Legros,

Ce sont souvent des entreprises qui ont tendance à évoluer fortement dans leur positionnement et qui ont des besoins différents d’une période à l’autre. Le contenu du poste lui-même peut changer, sans aller bien sûr jusqu’à faire faire du commercial à un ingénieur pur ! »

Mais attention à bien faire les choses, autant sur la forme que sur le fond ! Pascal Legros conseille :

Il faut faire un point avec le salarié avant la fin de la première période d’essai. Si on la prolonge parce que le poste va évoluer, il faut lui rappeler ce qui était attendu avant et lui expliquer quel sera le cahier des charges pour les prochains mois. Si on la prolonge parce qu’on a des doutes sur la personne, il est important de le lui expliquer aussi, car si elle ne sait pas ce qui ne va pas, il n’y a aucune raison pour que son comportement évolue. »

Non. On ne change pas une personne

Thomas Bart

Si quelqu’un manque d’organisation ou n’est pas impliqué, ce ne sont pas trois ou quatre mois supplémentaires dans l’entreprise qui vont tout changer »

Thomas Bart,
CEO et fondateur de Betipi.com, cabinet de conseil en stratégie digitale.

Thomas Bart annonce :

Le savoir-être ne va pas changer comme par magie. Faire évoluer une personne, lui inculquer des réflexes de management et de travail, prend beaucoup de temps, cela se compte en semestres, voire en années. Si quelqu’un manque d’organisation ou n’est pas impliqué, ce ne sont pas trois ou quatre mois supplémentaires dans l’entreprise qui vont tout changer. »

Et si c’est le savoir-faire qui est en cause ? Alors, c’est qu’il y a un problème dans le processus de recrutement : c’est pour éviter cela qu’il existe des tests de compétences, des entretiens, des prises de référence… Avec un cas particulier tout de même : si vous n’avez pas trouvé la perle rare et que vous avez accepté d’engager quelqu’un à qui il manquait un savoir-clé. Mais dans ce cas, encore une fois, ce n’est pas le renouvellement de la période d’essai qui changera quoi que ce soit à la situation, puisque vous aviez conscience de la lacune en amont. Sans compter que les premiers mois devraient en principe suffire à évaluer les compétences pures.

Et puis, l’aspect humain est aussi à prendre en compte, rappelle Thomas Bart :

en tant que manager, il faut comprendre que la période d’essai est quelque chose d’assez angoissant pour l’employé. »

Qu’en est-il du renouvellement systématique qui se pratique parfois ? Thomas Bart estime :

c’est envoyer un message négatif à toutes les personnes avec qui ça se passe bien. Vous leur dites que vous ne leur faîtes pas confiance. Et pour celles avec qui il y a de sérieux doutes sur la performance et l’efficacité, elles risquent de ne pas percevoir la dimension critique, puisque tout le monde y passe de toute façon ! »

Et si l’entreprise a des doutes sur ses propres performances dans un futur proche et préfère ne pas s’engager définitivement sur le CDI ?

Pour Thomas Bart,

La période d’essai n’a rien à voir avec la situation d’une entreprise ou avec une incertitude économique. Si vous n’allez pas bien, vous ne recrutez pas en CDI, si vous allez bien, vous pouvez recruter. »

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.