Des opportunités à saisir dans la grande région Lyonnaise

0

Le marché de l’emploi reste tendu sur Lyon et sa périphérie.

Dans un contexte économique encore hésitant, certains profils tirent toutefois leur épingle du jeu.

Si les difficultés n’épargnent pas le second bassin économique français, la situation en Rhône-Alpes semble « un peu plus favorable qu’il y a quelques mois », estime Jérôme Lieutier, responsable régional d’Expectra. « Ce n’est pas l’euphorie, poursuit-il. Mais les perspectives sont plus encourageantes qu’au premier trimestre 2012, durant lequel le climat des affaires était morose. »

Des opportunités à saisir dans la grande région LyonnaiseDans cet entre-deux, il n’est pas facile d’identifier les secteurs d’activité les plus porteurs, qui plus est dans une région caractérisée par la diversité de son tissu économique.

« Au sein d’un même secteur, il y a des sociétés qui investissent, d’autres pas. Certaines ont des carnets de commande pleins, d’autres non », résume Jérôme Lieutier.

Même si des entreprises ont des besoins et continuent d’embaucher, en intérim comme en CDI, le marché de l’emploi reste tendu sur certains métiers. Les employeurs se montrent en effet plus vigilants sur le choix du bon candidat, notamment avant de signer un CDI.

« Les recrutements sont mûrement réfléchis. »

Résultat, « les processus d’embauche se sont complexifiés et allongés avec la multiplication du nombre d’entretiens à passer », observe le responsable régional, qui constate d’ailleurs une certaine prime à l’expérience. « Les recruteurs ont tendance à privilégier les profils seniors, car ils cherchent des personnes opérationnelles immédiatement. »

Les profils qui profitent de la crise

La conjoncture actuelle favorise également certains profils.

« Il y a des opportunités à saisir pour les techniciens de maintenance, car les entreprises préfèrent prolonger la durée de vie de l’outil productif, et retarder l’investissement de renouvellement », souligne Jérôme Lieutier.
« Les spécialistes du recouvrement, les gestionnaires de comptes clients, les crédit managers, ainsi que les contrôleurs de gestion ont eux aussi la cote. Tout comme les fonctions RH et les commerciaux, pour lesquels « la demande demeure soutenue ».

Pour ces profils particuliers, les rémunérations connaissent une embellie. Selon le baromètre 2012 d’Expectra, le salaire médian annuel des responsables des ressources humaines a bondi de 11,7 % en Rhône-Alpes. Celui des comptables clients a progressé de 11,2 % et les techniciens de maintenance ont vu leur rémunération croître en moyenne de 8,2 %.

D’autres métiers sont invariablement en tension.

Dans l’informatique, « c’est toujours la pénurie, notamment sur les postes d’ingénieurs », signale Jérôme Lieutier.

Des chefs de projet technique MOE sont également recherchés, la demande jouant sur les salaires (+8,7 % en 2012) pour attirer les meilleurs candidats.

Des besoins se font enfin sentir en recherche et développement sur les profils d’ingénieurs, preuve s’il en est que tous les projets d’avenir ne sont pas arrêtés.

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.