Industrie et BTP, les ingénieurs tirent leur épingle du jeu

0

Après deux années de crise, et des salaires à l’embauche en baisse, l’industrie et le BTP ont repris des couleurs en 2011.

Le redémarrage de la production dans les usines et le regain des mises en chantier nécessitent l’embauche d’ingénieurs spécialisés, qui voient leurs salaires augmenter.

Ingénieurs BTP : des salaires en hausse

Malgré une offre de missions plutôt stable (+5 %), les salaires à l’embauche des ingénieurs du bâtiment ont progressé de 9 % en 2011. Leur rémunération médiane s’est ainsi établie à 33 610 euros annuels. La hausse est plus significative pour ceux qui justifient d’au moins cinq ans d’expérience.
Le salaire des professionnels expérimentés a en effet bondi de 17 % l’an dernier, alors qu’il n’a augmenté que de 4 % pour les juniors.

Les ingénieurs qualité sont les plus demandés

La reprise de la production bénéficie aux ingénieurs qualité. La profession enregistre la plus forte demande du secteur ingénierie et industries (+45 %). Les rémunérations à l’embauche des responsables qualité ont consécutivement cru de 8,5 % l’an dernier.
Leur salaire médian atteint désormais 37 590 euros, et pour le négocier à la hausse, mieux vaut maîtriser le logiciel SAP et être trilingue anglais, espagnol.

Études R&D : une bonne opportunité pour les ingénieurs

La reprise aidant, la recherche et développement a fait l’objet d’investissements conséquents de la part des entreprises. Parmi les profils recherchés pour piloter ces nouveaux projets, les ingénieurs d’études R&D ont engrangé une plus-value sur leurs salaires (+5,4 %).
Ces professionnels ont particulièrement la cote dans le secteur des biens de consommation, qui rémunère plus que celui des services avec un salaire médian de 37 030 euros contre 35 880 euros.

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.