Le Grand Lyon toujours dynamique

0

Plaque tournante du marché européen, le Grand Lyon demeure une région attractive, portée par la diversité de son tissu économique et la mixité de ses activités. Éclairage de Béatrice Viguier, manager de l’agence Expectra de Lyon.

Industrie, bâtiment, logistique, informatique, services… tous les secteurs d’activité sont représentés dans le Grand Lyon, « ce qui permet à la région de rester dynamique, analyse Béatrice Viguier, manager de l’agence Expectra de Lyon. Pour autant nous n’avons pas plus
de visibilité qu’en 2012. Quels que soient les métiers, la tendance est au jour le jour. »

Béatrice Viguier

Béatrice Viguier

Les entreprises sont effectivement dans une logique de projet
et donc moins enclines à recruter en CDI. Alors qu’en 2012, les offres d’emploi étaient à 60 % des propositions de missions et
à 40 % des opportunités de CDI, cette année, l’intérim se situe autour de 70 %.

« Les offres de CDI sont liées à des démissions, des décentralisations de sièges sociaux et des créations de postes dans le cadre de réorganisations, explique Béatrice Viguier. Même les métiers de la finance, des RH et du juridique sont davantage pourvus par le biais de missions longues. Ce qui ne signifie pas
que les postes ne seront pas pérennisés mais les entreprises sont pour l’instant dans l’attente de la finalisation de leurs budgets. »

Des secteurs et des métiers porteurs

La logistique demeure particulièrement dynamique dans le Grand Lyon, notamment grâce aux réaménagements de la grande plateforme située à la limite de l’Isère, à l’est de la ville des canuts. Des projets tels que l’implantation de la 4G permettent aussi à l’informatique et aux télécoms de tirer leur épingle du jeu.

Même chose pour le BTP, notamment porté par la reconstruction du stade Gerland et le projet Confluence, nouveau quartier économique de l’agglomération lyonnaise. Le domaine des services aux entreprises est aussi dans une phase d’accélération.

Côté métiers, les ingénieurs ont le vent en poupe dans le Grand Lyon. Les besoins d’optimisation des coûts permettent ainsi à l’ingénieur logistique de voir sa rémunération augmenter de 6,3 % en 2013. « Le développement des applications web porte également les ingénieurs informatique, note Béatrice Viguier. Les projets industriels de pointe, tels que l’aéronautique et le médical,
sont aussi propices aux métiers de l’ingénierie. »

La recherche de nouveaux marchés, les projets industriels et informatiques font aussi la part belle aux chargés d’affaires, « ils sont particulièrement prisés dans le commerce de gros et dans les bureaux d’étude du domaine de la construction », précise-t-elle.

Dans le Grand Lyon, les technico-commerciaux et les assistantes export sont également recherchés, tout comme les professionnels de la finance : contrôleurs de gestion, contrôleurs financiers et comptables clients, « et ce grâce aux besoins de gestion et d’optimisation des coûts et au développement commercial à l’international », conclut Béatrice Viguier.

A ne pas manquer

Dernier grand rendez-vous emploi de l’année 2013 dans le Grand Lyon, le salon les Jeudis de l’informatique se déroulera de 10h à 18h00, le 21 novembre prochain, à l’Espace Tête d’Or de l’agglomération lyonnaise. Plus de 500 postes d’ingénieurs et d’informaticiens seront à pourvoir. Renseignements et pré-inscriptions sur le site des Jeudis.com.

Réagissez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.